Retour à l'accueil Retour à l'accueil
 Contact   Qui sommes nous   Inscrivez votre site   Publicité 
 
 

Choisissez les Professionnels par Département ou Région - Cliquez ici
Achat-Vente-Expertise 
 Antiquités
 Galeries d'Arts
 Etudes - Enchères
 Cotes Argus
 Experts - Laboratoires
 Commissaires Priseurs

Meubles Volés 
 Cheminée Italienne
 FaÏences & meubles

Galerie des Artistes 
 Peintres
 Sculpteurs
 Ecrivains

Les Professionnels 
 Ebénistes
 Restaurateurs
 Matériaux anciens
 Marbres - Granits
 Agencements
 Staffs
 Marqueterie
 Parquets
 Eclairage d'art
 Tapis - Tentures
 Décorateurs - Ensembliers
 Tapissiers - Décorateurs
 Doreurs - Argenteurs
 Fondeurs d'Ameublement
 Laqueurs Vernisseurs
 Cristaux - Faïences
 Vitraux
 Gravures
 Trompe l'oeil - Fresques
 Reliures d'Art
 Luthiers
 Enluminure
 Héraldistes

Formation Beaux Arts 
 Grandes Ecoles
 Lycées Ecoles
 Ateliers & Organismes
 Syndicats - Fédérations

Découverte 
 Châteaux
 Musées
 Musées du Monde

Services Pro 
 Organisation de Salons
 Médias spécialisés

Les Dossiers 
 Le Potager du Roi
 La Place Stanislas
 Le Village de Bouzigues
 Le Style Rocaille
 L'Absinthe
 Madame Récamier
 Madame de Staël
 Berthe Morisot
 Frederic Bazille
 Emile Gallé
 André - Charles Boulle
 Pierre Joseph Redouté
 André Le Nôtre
 Nicolas Fouquet
 Claude Debussy
 Jean Baptiste Lully
 Paul Bigot
 Jules Barbey d'Aurevilly
 Saint Nicolas - Père Noël
 Dynastie Guerlain
 Coco Chanel
 Karl Fabergé


Lire notre dossier sur Redouté


Lire notre dossier sur André le Notre, les jardins à la Française, Versailles


Plus d'infos sur notre dossier "Charles Boulle"


lire le dossier sur Karl Fabergé, L'oeuf et la poule...


lire notre dossier sur Guerlain parfumeur


Lire le dossier Emile Gallé "la nature dans le verre"

 
 
Madame de Staël - "Le prêche de la tolérance"
Château de Coppet


Anne-Louise-Germaine Necker – Baronne de Staël-Holstein, naît le 22 avril 1766 à Paris
dans une famille protestante calviniste très riche.


Son père, Jacques Necker est un habile homme d’affaires d’origine Genevoise établi à Paris. Très tôt, il est nommé Ministre des Finances par Louis XVI, le Roi Catholique Français.

 

Dès son plus jeune âge, elle entend converser politique, philosophie, art et littérature dans les salons de la haute société réunissant les célébrités du moment que tient Suzanne sa mère.


Intelligente, sensible et admirablement douée, elle étudie le latin, l’anglais, la danse, la musique, le chant, le théâtre
, l’ambition et la tendresse parentale veillent à son excellente éducation.


Enfant prodige, à onze ans elle compose des «Eloges»,
à quinze elle commente «l’Esprit des Lois», puis écrit successivement des nouvelles et un drame en vers.

Les rencontres de salon et son érudition auront plus tard une importante influence sur son œuvre.

 

En 1786, alors âgée de 20 ans, Germaine est mariée à Eric Magnus, Baron de Staël-Holstein, Chambellan de sa Majesté la Reine de Suède et Ambassadeur de son pays à la Cour de France. Ce noble diplomate est de 17 ans son aîné, haut dignitaire suédois et de surcroît protestant de confession cela conforte le choix patriarcal. Ainsi est le bon vouloir d’un père tendre et aimant mais attentif aux valeurs des traditions familiales.


Après trois ans de vaines recherches en fiançailles pour sa fille, Jacques Necker juge ce prétendant digne d’intégrer sa caste.
Le contrat de mariage est validé par sa Majesté le Roi de France Louis XVI.

Elle tient salon à l’ambassade de Suède où elle reçoit l’aristocratie et les plus célèbres noms de Paris, le comte Boissy-d’Anglas, le marquis de Lafayette, Benjamin Constant, la marquise de la Tour du Pin, Mathieu de Montmorency, François de la Rochefoucauld-Bayers...

 

Son mariage de «convenance» prend fin à la mort du Baron de Staël en 1802. Elle a, malgré une union malheureuse et une vie sentimentale agitée, quatre enfants Gustavine, Auguste, Albert et Albertine.

 

Par le biais de la plume, elle se jette dans la politique (Mémoire pour la défense de Marie-Antoinette, Epître au malheur), elle prêche les idées de conciliation et de tolérance et publie en 1795 «Les Réflexions sur la Paix» et suit  «L’Essai sur les fractions».


Les proscriptions de la révolution y mettront momentanément un terme, Madame de Staël est suspectée par le gouvernement, ce qui la contraint à fuir la capitale.


Elle part en Suisse au château de Coppet, son Cher Coppet, propriété familiale où elle est assignée à résidence. A ses côtés,  son père qui après plusieurs exils s’y réfugie définitivement.


Elle ne perd pas de temps et lance aussitôt son premier grand ouvrage sans autorisation de publication  «De l’influence des passions sur le bonheur des individus et des Nations» en 1796.


La vie de Madame de Staël ne sera qu’une suite de persécutions et d’exils, Napoléon, cherche en vain à la faire taire et à l’éloigner.

 

En 1797 elle retourne en France et rejoint Benjamin Constant, l’oracle de son salon. L’Empereur ne l’entend pas de cette oreille, il la chasse de nouveau. Elle voyagera de force de Coppet à Genève, de Weimar à Berlin, elle sera poursuivie jusqu’en Pologne, en Russie, en Suède et en Angleterre par la police impériale.

 

Ces 10 ans d’exil sont dans la carrière de Madame de Staël l’époque féconde de ses chefs-d’œuvre, 1803 «Delphine» une protestation contre la tyrannie de l’opinion, 1804 «Du caractère de M. Necker et de sa vie privée», 1807 «Corinne», 1810 «De l’Allemagne», ce livre sera immédiatement saisi par la police impériale, réédité à Londres en 1813.

 

Après un court séjour en Italie, elle retourne à Paris mais ses forces bientôt la trahissent et Madame de Staël meurt le 14 juillet 1817 atteinte de paralysie en laissant deux ouvrages qui seront publiés par ses enfants, en 1818 «Considération sur les principaux évènements de la révolution française» puis en 1821 «Dix années d’exil».



Rédaction du texte CGP


 



Petites annonces 
 Les Offres
 Les Recherches
 Poster une annonce
 Meubles & Objets volés

Actualités 
 Art & Patimoine

Espace Pro 
 Inscription Annuaire
 Inscription Galerie
 Publicité sur le site
 Logos, vignettes
 Communiqués de Presse
 Ventes aux enchères
 Création de site
 Partenaires


plus d'infos sur la Galerie Gismondi à Paris

Aller sur le site de PHILIPPE ROUILLAC - Expert, commissaire priseur

Voir le site de GALALITHE ANTIQUITES ART DECO XX SIECLE

en savoir plus sur Mr Taconné, Maitre Luthier à Bordeaux


Lire le dossier sur l'Absynthe, heure de la fée verte


Lire notre dossier sur Frédéric Bazille - L'impressionniste Languedocien


Lire notre dossier sur J.B. Lully


Lire le dossier Coco Chanel – "Un parfum de solitude et de réussite"



Google+

 
 
 Accueil   Qui sommes nous   Contactez-nous   Incrivez votre site   Publicité